Get Adobe Flash player

 

 

LES  ENERGIES  TELLURIQUES

 

Les énergies telluriques principales, à l’origine des effets nocifs les plus importants et les plus fréqemment constatés sur les êtres vivants (en particulier sur les humains, les végétaux et les animaux), tels que mal-être et maladies, sont :

(cliquer sur l'une des expressions en caractère gras nom ci-après pour accéder directement au descriptif correspondant)

- Le Réseau Hartmann,
- Les Cours d'Eau Souterrains,
- Les Failles,
- Le Radon.

Heureusement, en portant attention à notre environnement et en l'analysant, en particulier grace à la géobiologie, quelques Préventions pour ne pas subir les nocivités des énergies telluriques peuvent être mises en place



Connaître et reconnaître les énergies telluriques est à la portée de tout le monde. Avec un peu d'attention, de persévérance et d'apprentissage (si cela s'avère nécessaire), chacun peut les identifier et les maîtriser pour son bien-être futur, comme cela est expliqué succintement ci-après.

Des ondes à caractère magnétique se propageant radialement à partir du centre de la terre (du noyau vers la surface) créent des énergies et des courants/réseaux de type électromagnétique. Ces énergies et ces courants sont dus notamment d'une part aux mouvements de laTerre sur elle-même et dans le cosmos, d'autre part à la nature et aux déplacements divers des éléments internes au globe terrestre (écorce, manteau, noyau externe et noyau interne).
Chaque réseau tellurique a des caractéristiques énergétiques se rapportant à chaque élément/métal contenu dans la Terre. Les énergies provenant de certains réseaux (or, argent, cuivre, ...) vont être bienfaisantes pour les êtres vivants ; mais, les énergies d'autres réseaux (fer, nickel, ...) vont être nocives pour eux et occasionner de nombreux déséquilibres.

Energies Réseaux TelluriquesLes énergies provenant de ces réseaux se déploient et apparaissent à la surface de la terre comme émanant de bandes et de nœuds d'un quadrillage (ou maillage) spécifique à chaque réseau. Les énergies dégagées au niveau des noeuds sont les plus fortes et vont donc avoir un impact très important sur les être vivants qui y sont soumis 

Une partie des caractéristiques vibratoires de ces énergies est modifiée lorsque ces énergies sont véhiculées et transmises notamment par l'intermédiaire de failles et de cours d’eau souterrains entre autres. Certaines de ces énergies (dites "telluriques"), nocives pour l'être humain en particulier, vont venir perturber plus ou moins gravement nos équilibres physiques, physiologiques, psychiques et/ou spirituels.

 


 

- LE RESEAU HARTMANN

Réseau HartmannLe maillage du réseau Hartmann (appelé également "Réseau H" ou "Réseau Global") est orienté Nord/Sud et Est/Ouest. Les emplacements où se trouvent les nœuds sont les plus nocifs.

Après détection des bandes et des nœuds de ce réseau, le traitement de l'habitat consistera soit à recommander aux habitants de se positionner sur des zones neutres au niveau des lieux où ils ont l'habitude de rester longtemps (plus de 2 heures) tels que les lits, les sièges de tables de repas, les sièges de bureaux, les canapés / fauteuils, … , soit en mettant en place des éléments permettant de neutraliser les énergies provenant de ce réseau.

 

Les manifestations / symptômes des nocivités dues aux énergies du Réseau Hartmann se caractérisent à la verticales des bandes / nœuds de ce réseau, notamment par :

- Fatigues chroniques, vertiges, troubles du sommeil, affaiblissements et/ou douleurs de certains éléments au niveau physique et au niveau physiologique, …

- Le positionnement des chats (régulièrement et fréquemment) et des fourmilières de préférence au niveau des nœuds et/ou des bandes du réseau H, contrairement aux chiens qui se positionnent le plus souvent sur des zones neutres.

- Au niveau des nœuds principalement et des bandes, l'existence d'arbres tordus, des plantes et des fleurs qui dépérissent et d'humains subissant des maux divers, plus ou moins importants en intensité et qui perdurent.

 (retour haut de page)

 


 

Cours d'eau souterrain- LES  COURS  D’EAU  SOUTERRAINS qui sont constitués d’eau physique en mouvement dont la largeur, la profondeur par rapport à la surface de la terre et le débit sont variables en un lieu donné.

Les frottements dus à l'écoulement de l'eau sur ses rives créent une tension de type électrique qui induit des énergies, équivalentes à des courants électriques. Ainsi, au niveau du cours d'eau souterrain, il y a alors une modification du champ magnétique terrestre le long de ce cours d’eau. Et, par suite, cela se traduit par la création d'énergies perturbantes qui vont se propager à la  verticale de ce cours d'eau jusqu'en surface.

 

Les manifestations / symptômes des nocivités dues à un cours d'eau souterrain se caractérisent à la verticale de ce cours d'eau notamment par :

- des crampes et des douleurs musculaires fréquentes ou prolongées, des troubles importants du sommeil, des rhumatismes, des problèmes ORL, voire des cancers.; la thyroïde et les glandes surrénales entrent en hyperactivité et le thymus s’effondre (baisse importante des défenses immunitaires).

- des arbres tordus ou « ouverts » ou atteints de cancer (protubérances anormales).

- des fissures, rectilignes ou non, avec des pierres disjointes, au niveau des murs d'une maison, quelque fois.

- ...

(retour haut de page)

failletype1

 

 


 

 LES FAILLES  sont créées, dans le sous-sol ou en surface de la Terre, par :

+ les natures différentes d’au moins 2 terrains contigus (cassure dans la continuité d’un terrain, …),

+ un glissement de terrain au niveau de plusieurs couches,

+ une rupture de l’écorce terrestre (tremblement de terre, éruption volcanique, …),

+   …

failletype2La largeur d’une faille peut être de quelques centimètres jusqu’à quelques mètres.
Il existe des failles sèches et des failles humides (failles dans lesquelles coule de l'eau).

 

Support de grands canaux de circulations d’énergies en provenance du centre de la Terre, Elles drainent des énergies nocives ou bénéfiques pour les êtres vivants.

 

 

 

failletype3

Les manifestations / symptômes des nocivités dues aux énergies provenant d'une faille se caractérisent à la verticale au-dessus de celle-ci notamment par :

- du stress, de l'oppression, de la nervosité, des migraines, des angines, des problèmes cardiaques et un affaiblissement général ; le foie et la vésicule biliaire (quelque fois les poumons et les intestins) vont se dévitaliser.

- des cancers divers.

- des fissures, rectilignes ou non, avec des pierres disjointes, au niveau des murs d'une maison, quelque fois.

- ...

(retour haut de page)

 

 


 

LE RADON est un gaz naturel incolore, inodore et surtout radioactif.

 Il est donc extrêmement nocif (il est à l'origine notamment de cancers surtout dans les milieux campagnards). Ce sont essentiellement les particules de poussière qu'il transporte qui sont imprégnés d'isotopes radioactifs.

  Il est issu de la désintégration de l'Uranium, localisé et intégré le plus fréquemment dans des sous-sols à grande proportion de granit, de schiste argileux ou de roches phosphatées (et quelques autres). Le gravier de rivière dégage également souvent du radon.

 Il s'infiltre et circule, en concentration plus ou moins importante, dans les petits espaces du sous-sol (dans les fissures, failles, les veines, les grottes, …) et peut être véhiculé au niveau des rivières souterraines et des failles.

 Pénétration Radon

La pénétration du radon dans les habitations s'effectue par :

 - 1 - Diffusion à partir de sols de terre battue.

 - 2 - Infiltration par les murs de parpaings.

 - 3 - Infiltration par les passages de canalisations d'eau, de conduites de gaz et ou d'autres éléments,

 - 4 - Infiltration à travers les jointures du Plancher,

 - 5 - Progression du radon entre les blocs de béton et les parements extérieurs en briques ou autres, puis infiltration aux interfaces murs/dalles.

 - 6 - Pénétration par l'intérieur des canalisations et infiltration au niveau des joints mal scellés.

 - 7 - Vaporisation du radon présent dans l'eau.

 

Pour éviter la présence de radon dans les bâtiments/maisons, il faut faire circuler l'air, mécaniquement ou par ventilation forcée, pour éviter une concentration/accumulation de radon principalement dans les locaux fermés en contact avec le sol (vides sanitaires, caves, garages, …) et une propagation à d'autres niveaux.

 Si le plancher d'une maison est bien étanche, le radon ne passe pas.

 Il existe une cartographie sur le Web (Internet) des principaux emplacements où l'on trouve du Radon (si problèmes, voir le site internet de la Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la RADioactivité (CRIIRAD)).

(retour haut de page)

 

 


 

- PREVENTIONS POUR NE PAS SUBIR LES NOCIVITES DES ENERGIES TELLURIQUES

Réseau Hartmann Traitement 1

 

 

 A titre de prévention ou pour éviter de subir les nocivités dues aux énergies telluriques, après analyse du lieu et repérage des énergies perturbantes présentes, selon les dessins-exemples ci-joints se rapportant au Réseau Hartmann,  il est recommandé de (applicable également pour les cours d'eau souterrain et les failles) :

 

 

 rseauh2

 

- se positionner sur des zones neutres où ne se manifestent pas les énergies nocives, quelle que soit l'activité qui nous occupe (dormir, travailler, lire / se distraire, …), si cela est possible. Ainsi, il s'agit notamment de placer / déplacer les mobiliers que l'on utilise et nos activités hors de l'action de ces énergies.

 

 

Réseau Hartmann Traitement 3

 

 

- placer des éléments, neutralisateurs de ce type d'énergies (pierres, formes, ...), à des emplacements localisés par un géobiologue de préférence, en cas de difficulté pour trouver une zone neutre et ainsi éviter les impacts de ce type d'énergies nocives.

 

 

- faire analyser le terrain d'implantation pour placer judicieusement une future maison et les pièces où l'on séjournera longtemps (chambres, salon, salle à manger, …), avant l'achat ou la construction d'une maison, afin d'éviter les nuisances dues aux énergies telluriques éventuellement présentes.

(retour haut de page)